• Un nouveau bracelet

    Aux dernières nouvelles, ce bracelet semblerait trop sensible et susceptible de provoquer des décharges inopinées...

    De nouveaux tests vont être faits dans les prochains jours.

    Cependant, nous continuons à affirmer que cet objet de surveillance est un objet abject !


    votre commentaire
  • Le colt-écran est l'arme utilisée par les gardes d'Alzar. Elle leur permet  de contrôler les habitants via le bracelet porté par tous obligatoirement. Comme son nom l'indique, le colt est muni d'un écran sur lequel va apparaître l'identité de la personne visée, mais aussi son rythme cardiaque. Cette arme peut envoyer 5 niveaux de décharges sur "l'individu suspect".

    Pour en comprendre le fonctionnement, regardez le schéma ci-joint et testez les 5 niveaux en cliquant sur les chiffres... 

    Le colt-écran

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Le colt-écranLe colt-écranLe colt-écranLe colt-écranLe colt-écran

     

    Le comité de rédaction d'Alzar N.E.W.S. tient à préciser que le colt-écran est une vraie saleté !


    votre commentaire
  • Irina Kassoukhanova est la grand-mère de Chayma. Femme puissante, redoutable et mauvaise, elle pense être au-dessus des autres de part sa naissance. Elle laisse entendre à qui est obligé de l'écouter qu'elle a le rang de Comtesse. Ce statut lui permet de bénéficier d'un privilège de caste : elle ne porte pas de bracelet contrairement à tous les autres habitants d'Alzar.

    Quand son mari, Léon de Larocca, était vivant, Irina le poussait à avoir une ambition démesurée et à fréquenter les Autorités. Mais, peu avant sa mort, Léon a refusé de suivre les conseils de sa femme et celle-ci ne l'a pas supporté. Tout laisse penser qu'elle l'a empoisonné...

    Après la mort de son mari, Irina K. a transmis au Service de Contrôle le résultat de travaux qu'il avait réalisé : la fabrication d'une matière extraordinaire, le Linoflex. C'est avec cette matière que le Service de Contrôle a pu mettre au point le terrible bracelet de surveillance !

    Irina K. "Chayma regarda cette dame aux traits durs en essayant de se convaincre qu'elle était bien sa grand-mère paternelle. Madame Kassoukhanova, le visage hautain, tenait sa canne comme un bâton de commandement. Le pommeau en argent de la canne avait la forme d'une main fermée dont seul l'index était dressé. Une main autoritaire..." p.263, La Traversée d'Alzar.

    "Un éclat pour le plus puissant"


    1 commentaire
  • Azraël Adamas est le gardien du Temple du Souvenir et de l'Oubli (voir article sur le Temple). Il habite le cœur de ce lieu qui renferme les cendres de tous les morts d'Alzar. Azraël a cette faculté extraordinaire de connaître toutes les histoires passées, présentes et à venir. Ses connaissances sont sans limites, mais il ne cherche jamais à influer sur la vie de quelqu'un. Cet homme n'a pas d'âge et semble garder une éternelle jeunesse.

    Azraël Adamas est accompagné de Deimos, un petit singe facétieux. Ce compagnon vif et joyeux va régulièrement piller les offrandes (nourriture) qui sont déposées dans les vasques du Temple. Azraël et Deimos vivent hors du temps, de façon isolée. Leurs rencontres avec d'autres personnes sont rares et exceptionnelles. Chayma aura ce privilège...

    Azraël Adamas

    Azraël Adamas parle avec des phrases énigmatiques, difficiles à comprendre :

    "_ Nous sommes au cœur du Temple, fit Azraël. Au centre exact de l'Absence, au milieu juste, là où s'assemblent toutes les histoires, où se libèrent tous les possibles. Cela, bien sûr, est obscur pour toi et tu n'en peux rien saisir, je le sais. Mais souviens-toi que ton passage au plus profond du désespoir et de l'oubli fera de toi un être capable d'atteindre des terres insoupçonnées, de gravir des obstacles pour beaucoup infranchissables et d'arriver au terme de ta quête..." La Porte d'Azoth, p.11


    votre commentaire
  • Situé sur l'Île des Morts, le Temple est le lieu où sont déposées les cendres des morts. C'est une construction à la blancheur éblouissante, dont l'intérieur est structuré par de très hauts et longs murs qui circulent dans des directions aléatoires. Chaque mur est composé d'une multitude de niches où sont logées les urnes funéraires. L'organisation par secteurs est comparable à celle d'Alzar. Des zones sont réservées aux habitants défavorisés alors que d'autres vont regrouper les personnages influents, l'Allée des Illustres notamment.

    Il est fortement déconseillé au visiteur de s'enfoncer trop loin au cœur du Temple car, alors, il prendra le risque quasi-certain de se perdre et de ne jamais retrouver son chemin. Le Temple du Souvenir et de l'Oubli est un labyrinthe redoutable dont le centre happe les visiteurs et les plonge dans l'oubli...

    Le lieu est gardé par Azraël Adamas, personnage énigmatique, altier, à la peau noire.

    Le Temple du Souvenir et de l'Oubli

     


    votre commentaire
  • "Devant les gardes, baissez les yeux !

    Devant Garm, baissez la tête !"

     

    Le dicton du Jour : 13. XII


    votre commentaire
  • Aujourd'hui, nous recevons une jeune artiste visionnaire, Dounia Azabal, avec qui nous allons discuter de ses réalisations spectaculaires.

    Alzar N.E.W.S. : Dounia Azabal, votre travail a été remarqué récemment lors d'une exposition à l'Atrium des Arts. Pouvez-vous nous en parler ?

    Dounia Azabal : Oui, j'ai exposé une vitre à projection d'images qui peut remplacer une fenêtre et se placer dans n'importe quelle habitation. J'ai aussi montré le prototype d'un objet interactif que j'appelle Avatar-Totem.

    Alzar N.E.W.S. : Ah, voilà ! C'est cet objet qui a particulièrement intéressé le public. Comment fonctionne-t-il ?

    Dounia Azabal : L'Avatar-Totem se présente sous la forme d'un cylindre transparent, un peu plus haut qu'une marche d'escalier. En fait, il ressemble à un socle rond sur lequel j'invite une personne à monter dessus, pieds nus. La présence de cette personne va déclencher un phénomène lumineux à l'intérieur du cylindre. Des particules de lumière bleue remplissent ce socle et se mettent en mouvement. Puis elles s'échappent du socle par une petite ouverture et se déploient devant la personne. Elles s'assemblent dans l'espace et prennent l'apparence d'un être vivant, humain ou animal. Ce personnage, ou cet animal, a une relation avec celui qui a provoqué cette apparition.

    Alzar N.E.W.S. : C'est vraiment fabuleux ! Comment est-ce possible ?

    Dounia Azabal : L'Avatar-Totem mesure le poids, la température, le rythme cardiaque, plus d'autres composantes que je ne dévoilerai pas. Grâce à ces mesures et grâce à des capteurs intuitifs, le dispositif établit une reconnaissance de la personne. Il est capable de proposer toutes les formes possibles en 3D et il va alors s'orienter vers une forme qui appartient au passé, ou bien au présent, ou bien au futur de celui qui l'utilise. Parfois il envoie plusieurs images, toujours en 3D, qui vont défiler les unes après les autres jusqu'à ce qu'une image finisse par se stabiliser.

    Alzar N.EW.S. : Oui, oui, c'est très impressionnant. Nous avons pu voir pendant l'exposition un spectateur essayer votre Avatar-Totem et faire apparaître l'image d'un loup. L'animal semblait vivant et le spectateur et l'animal ont communiqué entre eux.

    Dounia Azabal : Tout à fait ! Selon l'individu, l'image de l'Avatar-Totem n'a pas la même qualité. Quand l'apparition est de bonne qualité, elle peut bouger et rentrer en contact avec celui qui l'a déclenchée.

    Alzar N.EW.S. : Bravo et encore merci pour vos magnifiques inventions ! Nous attendons avec impatience votre prochaine démonstration.

     

    Avatar-Totem


    votre commentaire
  • Dounia Azabal est une jeune artiste très talentueuse. Elle maîtrise une haute technologie scientifique dans une démarche créative pour réaliser des œuvres spectaculaires et interactives : des vitres à projection d'images, des explosions lumineuses avec formes et écritures, et un socle de sculptures virtuelles appelé Avatar-Totem.

    Dounia entretient une relation amicale (seulement amicale ?) avec Ruslan Larionov, un des chefs du Service de Contrôle. Cette relation un peu trouble lui permet d'avoir accès à des informations confidentielles et, ainsi, de mettre en place des actions efficaces pour contrer le gouvernement tyrannique d'Alzar.

    Sa rencontre avec Chayma va la bouleverser et l'amener à prendre partie pour les enfants des rues, notamment le clan des Fennecs qu'elle va aider activement.

    Dounia Azabal

     

    Note de la rédaction : Dounia Azabal fait partie du groupe des Insoumis.


    votre commentaire
  • A L'ATTENTION DES ZONES MISERABLES :

    Le Mur est infranchissable, il l'est et le restera !

    Quiconque essaie de le franchir ou d'y creuser un trou recevra un coup de semonce dissuasif via le bracelet : niveau 3, 4 ou 5 selon l'estimation du garde. Les gardes zélés qui circulent en ville sont seuls juges mais, en pareille circonstance, nous les encourageons à user du niveau de tir le plus fort.

    GARM, chef du Service de Contrôle Avis du Service de Contrôle : 12.XI

     

    Note de la rédaction : le coup de semonce de niveau 5 (le plus haut) est mortel !


    1 commentaire
  • Un très haut Mur a été construit entre les Zones défavorisées (Zone des Exclus, Zone Grise) et les Zones riches (Zones Bleue et Blanche). Il matérialise une frontière puissante et injuste. Les habitants des Zones favorisées peuvent se rendre facilement en Zones défavorisées, mais l'inverse n'est pas possible. Des gardes font des rondes au pied du Mur, du côté des petites habitations de la Zone Grise pour empêcher toute tentative de le franchir. Un couloir étroit, humide, inquiétant, circule le long de cette sinistre barrière : c'est le Couloir des Molosses !

    Le Couloir des Molosses

    Malgré le danger évident que représente ce secteur, certains enfants des rues essaient régulièrement d'escalader le Mur. Aucun n'y est arrivé ! Chaque tentative s'est soldée par une grave blessure, un méchant coup de semonce ou pire encore... La légende raconte que seul Fursy a réussi cet exploit grâce à son incroyable agilité.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique