• "Comme Chayma ne bougeait pas et regardait la femme, les yeux écarquillés, celle-ci l'attrapa par le col du manteau et la tira vers l'intérieur de l'habitation. C'était une pièce sombre dans laquelle se trouvaient des petites tables et des tabourets en mauvais état. Il y avait dans le fond un meuble long, plus haut, sur lequel était posé un grand nombre de bouteilles. Un garçon aux cheveux gris se tenait derrière et essuyait des verres. Au-dessus de sa tête était suspendue une enseigne abîmée indiquant à Chayma qu'elle était entrée à La Taverne. Dans un coin, trois hommes attablés sirotaient un breuvage silencieusement."

     

    Tome 1 page 46


    votre commentaire
  • Le Service de Contrôle nous demande de publier une affiche. Ce document va être placardée sur les portes de certaines maisons et de certains immeubles dans lesquels les Autorités soupçonnent la présence d'habitants récalcitrants. 

    Les gardes du Service de Contrôle vont, par la même occasion, procéder à des "invitations obligatoires auprès d'un certain nombre d'individus dans le but de vérifier leur respect total et inconditionnel des lois d'Alzar", selon les mots du porte-parole des Autorités de notre cité.

    Voici donc le document que vous pourriez voir afficher prochainement sur votre porte ou sur celle de vos voisins (ce que nous ne vous souhaitons pas...)

    Affiche du Service de Contrôle

     

    Précision du comité de rédaction : cette affiche apparait dans le tome 2, La Porte d'Azoth.

       


    votre commentaire
  • "_ Je suis ravi de te connaître, fit Calixte avec un grand sourire. Tu es ici dans la Carrière du Lycaon Doré. Il y a un filon très intéressant qui nous permet de trouver des pierres colorées qui ont de la valeur. Certaines pierres se négocient très bien...

    (...)

    Il sortit d'une des nombreuses poches de sa veste une poignée de petites pierres colorées, grossièrement taillées, et les montra, main ouverte, à Chayma. La plupart étaient semi-transparentes avec des teintes claires et de subtiles irisations.

    _ Ce sont des Plumes et des Berlingots.

    _ Des quoi ?

    _ On les appelle ainsi. Les Plumes sont jolies, mais n'ont pas une grande valeur. Les Berlingots sont striées, avec des teintes agréables, et se vendent un peu plus cher. Au début, on ne sait pas faire la différence entre les pierres car elles sont toutes jolies. Mais quand on commence à les négocier, on repère très vite celles qui rapportent plus."

    Tome 1, page 99


    votre commentaire
  • "Le lendemain matin, Chayma trouva les enfants du clan des Fennecs en train de se maquiller le visage avec des peintures. Deux par deux, ils se dessinaient des lignes souples autour des yeux, sur le front et sur les joues, avec originalité. Mihiran donnait des conseils à Chad, qui semblait plus énervé que jamais. Zéphirin riait aux éclats en maquillant un jeune garçon aux cheveux ébouriffés.

    _ Tiens ! Salut Mehdi, fit le jeune homme quand il vit Chayma. Bien dormi ?

    _ Oui... Ça va.

    _ On se maquille pour la Joute d'Influence de ce soir, expliqua-t-il. Aujourd'hui, c'est un jour particulier. Personne ne va à l'école. On se consacre à la préparation des épreuves. Mihiran a dit que tu participais, alors tu dois te grimer comme les autres pour être un vrai Fennec. Tu prends un bol de peinture et tu te barbouilles avec un pinceau ou avec les doigts."

    Tome 2 page 87


    votre commentaire
  • Le Service de Contrôle a établi une liste des personnes jugées "hautement suspectes". Il précise dans un récent communiqué qu' "un individu qui ne saurait admettre la loi établie dans Alzar, ou qui refuserait de se soumettre aux injonctions des gardes, ou qui, d'une façon ou d'une autre, aurait un comportement peu conforme au bon fonctionnement de la cité, sera immédiatement considéré comme suspect !"

    Selon nos dernières informations, il semblerait que l'auteur d'une saga jeunesse, ayant fait des enquêtes sur certains habitants de notre cité, fasse désormais partie de cette liste noire. Nous tenons à déplorer cette situation que nous jugeons particulièrement abusive. Nous ne cachons pas que nous entretenons d'étroites relations avec la personnalité concernée...

    Voici une image qui a fuité d'un listing du Service de Contrôle (capture d'écran).

    Une image du Service de Contrôle

     


    votre commentaire
  • "Mihiran et Bakary s'armèrent de leurs arcs et Chayma sortit son lance-pierre. Elle ramassa au sol un débris de métal, le cala dans le morceau de cuir et, le geste fébrile, tira sur les élastiques avant de les lâcher. Le projectile atteignit l'arrière-train d'un chien qui arrêta sa course avec un cri de douleur. Puis se précipita sur le groupe. Les deux garçons avaient tiré leur flèche sans prendre le temps de viser et ratèrent leur cible. Le chien touché à la cuisse sauta furieusement sur Mihiran, agrippant ses deux pattes avant à son blouson, sa gueule ouverte remplie de crocs jaunâtres et pointus, à hauteur de sa tête. Le garçon lâcha son arc pour se débattre." 

     

    Tome 3 page 70


    votre commentaire
  • "Dans un geste parfaitement accordé, les Archers levèrent leur arc en direction des nombreuses montgolfières, ajustèrent une flèche, tendirent la corde et lâchèrent la flèche qui alla se ficher soit dans la nacelle, soit dans le ballon. Le tir émit un sifflement court qui fut immédiatement suivi par les clameurs de la foule. Les nacelles touchées par les flèches se déchirèrent et les pièces de monnaie tombèrent à partir de cette ouverture. Les montgolfières, touchées au niveau du ballon, chutèrent rapidement sur les gens qui se bousculèrent pour les attraper.

    Il y eut plusieurs autres tirs de flèches, puis les Archers disparurent alors que certaines montgolfières n'avaient pas été touchées. Celles-ci volaient au-dessus de la ville, se dirigeant vers des secteurs défavorisés plus éloignés. Pendant ce temps, les gens se ruaient sur les pièces de monnaie et sur les montgolfières qui étaient à terre. Leurs gestes étaient devenus brusques, agressifs, accompagnés de cris hystériques. Ils perdaient tout contrôle d'eux-mêmes. Le spectacle était affligeant."

     

    Tome 1 page 131


    votre commentaire
  • Voici 2 photos de ce beau week-end passé à Labège.

    Merci à tous les organisateurs !!!

    Et j'ai eu la chance de me trouver à côté du "grand" Pierre Bordage...

    Scientilivre 2

    Scientilivre 2


    votre commentaire
  • Samedi 18 et dimanche 19 octobre se tiendra le salon SCIENTILIVRE, à proximité de Toulouse : au centre de congrès Diagora de Labège.

    La saga Pierre Obscure fait partie des livres sélectionnés par le salon et je serai là pour faire quelques jolies signatures !

    Toutes les infos sont ici : Scientilivre

     

    Scientilivre


    votre commentaire
  • "La chienne ne bougea pas et émit deux petits aboiements. Ses yeux expressifs lui faisaient comprendre qu'elle avait trouvé quelque chose d'intéressant. Chayma s'approcha et vit un manche de couteau émerger au milieu d'un tas d'ordures. C'était celui de son agresseur. Elle regarda l'objet qui avait failli la tuer et hocha la tête négativement .

    _ Non, Douxyeux, je ne veux pas de ce couteau. C'est trop dangereux. Et puis, c'est l'objet d'un sale type...

    Douxyeux aboya de nouveau, ce manière plus insistante. Chayma regarda Douxyeux. Elle ne voulait pas prendre ce couteau. Il lui faisait peur et il la rebutait. Mais elle avait confiance en ce chien dont l'instinct était extraordinaire.

    _ D'accord, finit-elle par dire, résignée. Parce que c'est toi qui me dit de le prendre. Uniquement parce que c'est toi.

    Elle extirpa le couteau des saletés et l'essuya sur le bas son pantalon. Intriguée et peu rassurée, elle le garda en mains quelques instants. Le manche en corne était très beau, avec des incrustations de métal argenté. La lame fine, affûtée, pointue, était façonnée pour couper, trancher... Tuer !"

    Tome 2 page 43


    votre commentaire